Blog des AP

Pédagogie de projet

Le cursus du BTS Aménagement Paysager est conduit en partie en pédagogie de projet

Elle est appliquée dans le processus « Jardins d’essais » (voir la rubrique sur ce blog)

Celle ci est aussi utilisée dans le cadre des modules M51 M55 et M52 en « projet Tutoré » en première année.

Au cour le la première année les étudiants sont amenés à conduire en petit groupes deux projets successifs.

Un projet est choisi  à l’échelle d’un espace privé de type « jardin particulier ». Il se déroule en deux mois.

Un deuxième, est conduit en quatre mois, à l’échelle d’un espace public. (voir la rubrique projet de conception).

Cette mise en situation à partir de clients réels qui nous contact permet d’être au plus proche d’une situation professionnelle réelle, avec ses exigences et ses contraintes mais aussi avec le bénéfice de valorisation du travail.

Les groupes sont mis en place par l’enseignant afin de mixer les différentes compétences perçue et les différentes origines. Ces projets sont vecteur d’intégration et de reconnaissances des compétences ou des différences comme atout. Cette pédagogie permet l’autonomisation et la motivation des apprenants si le niveau d’exigence et le cadre du projet sont clair, tenu par l’enseignant et adapté au niveau de maturité des apprenants. Cela permet aussi une expérience professionnelle « encadrée ». Les étudiants peuvent ainsi s’essayer, se tester, se stimuler en gagnant en confiance en soi. Ils acquièrent sans en avoir vraiment conscience des savoirs, savoirs-faire et surtout des savoir être en effet miroir par rapport aux collègues de groupe. L’émulation du groupe classe peut être grande, c’est l’enseignant qui est vecteur de ce processus de motivation en gérant l’exigence de l’objectif et le cadre (celui qui est annoncé ne doit pas être modifié).

Dans ce cadre  enseignante demande aux étudiants de choisir et de tenir durant tout le processus un rôle dans son groupe :

L’animateur est chargé de dynamiser le groupe de gérer les objectifs de chaque séance en fonction du planning. Il veille à l’avancement, gère la parole de chacun et le temps, incite à la décision et à la synthèse puis la formalisation des informations du groupe.

Le(a) secrétaire garde mémoire écrite des différentes idées et rends compte des décisions et de l’organisation du travail sur la page de groupe One Drive.

Le(a) secrétaire graphique porte attention aux différents documents graphiques du brouillon, aux images de référence jusqu’aux plans. Ce n’est pas lui qui les fait forcement mais il veille à la formalisation graphique et à garder mémoire sous forme de photos ou scan pour rendre compte de l’avancement du projet One Drive.

A la fin du premier projet, un séance de bilan de fonctionnement du groupe est animée par l’enseignante afin d’aider les groupes à faire le point sur leur travail et leur relations.